Intégraterre transforme la friche de 7 Ha (soit 70 000 m² !), en ferme urbaine. Le projet se co-construit grâce à toutes les personnes contribuant à différentes actions : jardinage, bricolage, dessin… Toutes les compétences sont les bienvenues !

.

.

Grâce aux biodéchets collectés et compostés sur la végéterie, notre plateforme de compostage, nous revitalisons les sols. (+ d’infos sur l’histoire du terrain ici)

Les zones de culture sont créées à partir des biodéchets (tonte, broyat, feuilles mortes, épluchures, fumier, paille…), selon le principe des buttes « en lasagnes ».

.

.

Sur ces buttes, nous cultivons des graines et plants biologiques.

Dans la mise en place de la ferme urbaine, nous suivons la philosophie de la permaculture. La production agricole respecte les principes de l’agroécologie et de la biodynamie.  Nous n’utilisons aucun produit chimique et soignons nos plantes grâce à différentes préparations : purin d’ortie, purin de consoude, pulvérisation à base d’huile essentielle…

Nous veillons également à faire des associations de culture, entre les plantes et aussi entre les arbres ! Certains végétaux, l’un à côté de l’autre, vont se rendre certains services dont il serait bête de se priver !

Pour en savoir plus sur la permaculture, vous pouvez visiter le site de la ferme biologique du Bec Hellouin, précurseur en la matière en France, ainsi que  le site Veille permaculture ou consulter cet article du Monde.fr relayant une étude de l’INRA sur la viabilité économique de ce mode de culture.

Les deux vergers, de 70 arbres de différentes essences, respecteront à terme les principes de l’agroforesterie.

.

.

Les prochaines étapes ?

Dans les moments à venir, nous envisageons d’installer une serre, de creuser une mare de biodiversité, d’installer une éolienne de pompage, de construire un amphithéâtre en palettes, d’accueillir des animaux…

N’hésitez pas à nous rejoindre dans l’aventure !

d